Du sirop à l'apéro!

Les carnets de notre quotidien pas si quotidien que ça, les récits de nos virées d'enfer ou de nos expériences rocambollesques, les photos de nos copains ou de nos journées en famille, bref... La vie en vrai et en (presque) direct live, quoi!

15 juin 2011

Notre voyage de noces aux Maldives!

Encore merci à tous de nous avoir permis d'aller passer toute une semaine au paradis!  ;-)

 

Les maldives! 


03 février 2011

Hier soir j'ai pris 230, à Montpellieeeer (Johnny)

Sans_titre

Ahhh, Montpellier... La ville où l'on ne dort jamais...

Y paraît.

Dans le doute, on a quand même réservé une chambre à l'appart'hôtel "l'Orangerie", lorsqu'on s'est fait notre petit week-end à Montpellier.

appartement_montpellier_7291_BAs3Dp

Des fois qu'on ait un petit coup de fatigue et qu'on aie envie de se piquer un petit roupillon entre deux sorties dans des rades remplis à raz bord d'étudiants chevelus.

(et plus si affinités)

Bref.

Cela faisait un bon moment qu'on ne s'était pas retrouvés hors des sentiers risqués de notre belle ville de Grenoble, mon Johnny personnel et moi. Alors on a profité des fêtes de Noël pour se faire des cadeaux utiles z'et agréables, genre un petit week-end dans le Héraud (depuis le temps qu'on entend Johnny nous la chanter, cette chanson, fallait bien qu'on voit ça de nos yeux quand même...)


Johnny hallyday Montpellier 1982

Alors nous voilà partis, chargés de nos éternels bagages, valise noire à roulettes pour la demoiselle et sac "Boss" pour le monsieur.

(de là à en conclure que l'une est un peu feignasse sur les bords et l'autre un peu mégalo, y'a qu'un pas)

(que nous ne franchirons pas, nous ne sommes pas maso tout de même).

(quoi que je dois dire que Laurent se la joue parfois tyrannique)

(mais il a le droit après tout, dixit la préparation au mariage catholique)

Donc.

La chambre que nous avons loué pour deux nuits était dans un hôtel pas trop éloigné du centre ville (2 km). L'avantage, c'est que nous avions une petite kitchenette à disposition, avec lavabo, micro-onde, plaques électriques, frigo et même un petit lave-vaisselle (le plus bruyant que j'aie jamais entendu!). Bien pratique pour se préparer vite fait une petite soupe, ou se faire réchauffer un petit en-cas apéritif! Les brasseries, ça va bien 5 minutes, hein, au bout d'un moment, c'est le banquier qui fait la tronche...

Le lit-banquette replié, on a un vrai petit salon, et on pourrait presque oublier qu'on est dans un hôtel. Surtout que c'est calme, calme, calme... Ca nous change de Paris (attention, anecdote) où on avait été réveillés à 6H du mat' par la madame du "ménache" qui hurlait en portugais des machins incompréhensibles (forcément) à sa copine, dans la chambre d'à côté...

(Fin de la parenthèse anecdotique)

Fatigués du voyage, on a sacrifié la soirée du vendredi: tant pis pour le dancefloor, nous, on est des vieux machins, on est restés tranquilou à l'hôtel devant "Confessions Intimes" (et un petit verre de rosé). On s'en fiche, ce qui compte, c'est d'être tous les deux, et qui plus est, du moment qu'on n'est pas chez nous, c'est déjà des vacances!

Le lendemain (puisqu'on est des vieux machins tout fatigués, rappel), direction Lunel, la bourgade d'à côté (ou presque): on va se faire bichonner un peu! On avait réservé un SPA pour 2 au centre Theos.

7815

Dès notre arrivée, le décor nous plaît bien: couleurs chaudes, parfum d'encens qui flotte dans l'air, personnel souriant et accent chantant: on sent déjà que ça va pas être trop désagréable, hein...

photo_57

La minette nous emmène nous changer: tongs bizarres et peignoir de vainqueurs, on est bien dans l'ambiance. J'ai regretté qu'elle ne sorte pas à Laurent le traditionnel "string en papier pour homme" des centres de soins esthétiques, dommage...

(enfin dommage... pour elles!) (na!)

Direction le jacuzzi: en plein air, au milieu d'un jardin très zen, surplombé par un bouddha en pierre... Par 0°C à l'extérieur, l'eau à 40°C nous relaxe un max... Ca y est, on est "dans le bain", c'est le cas de le dire.

photo_5

S'en suivent une séance au hammam du centre, tout bleu, un gommage au savon noir (je certifie que Laurent est un excellent gommeur de dos, 10/10), puis un soin du visage ayurvédique et un modelage à l'huile ambrée...

photo_27

Trop dur comme traitement, quoi.

photo_53

Après plus de 2H de chouchoutage, les grenoblois sont bien relaxés, c'est sûr! Mais ils commencent à avoir un petit creux...

Alors la petite brasserie dans le centre-ville de Montpellier s'impose, sous les yeux des 3 muses mythologiques de la place de la Comédie.

99510781montpellier_comedie_jpg

Le jeune serveur nous a bien fait rire avec ses ongles tout sales sous son costard guindé! Surtout quand ses gestes minutieusement travaillés, malgré de gros efforts apparents, n'ont pas empêché la goutte de rosé de s'échapper de la bouteille... Serveur, c'est un métier, comme on dit... Allez, faisons fi des bonnes manières, du moment que le gars est sympa, ça nous va! Meuh non, c'est pas vrai qu'on l'a moisi, on n'est pas comme ça, nous, on ne rigole jamais! Surtout pas des autres. Hum.

Alors.

Devinez ce qu'on a décidé de faire après le café gourmand?

Ben oui, normal, on a voulu faire plaisir à nos chères CB en les sortant un peu de leur portefeuille étouffant. Direction les petites rues du centre pour courir les soldes admirer l'architecture Montpellieraine.

Forcément, on n'a pas pu s'empêcher d'aller faire un tour à Lush.

IMG_0571

On va tous se les faire, si ça continue: Londres, la Suisse, tout ça... Chaque boutique nous aura vu débarquer un jour pour dévaliser les savons à la coupe et refaire notre stock de shampooings solides!

lush_paris_1293053070

(Dire que celui de Grenoble ouvre dans 1 semaine... Je suis déçue. C'était mon plaisir que de courir le pays à la recherche des boutiques de la marque... Bof. Je ferais semblant de n'avoir rien vu si je passe devant, voilà)

Montpellier, les magasins, c'est un peu plus classe que Grenoble. On arrive à trouver des boutiques luxes, mais aussi intermédiaires, avec des produits de bonne qualité à des prix raisonnables... C'est ce qui nous manque chez nous: on a soit du Jennifer, soit du Gérard Darel. Bon, j'exagère un peu, mais comment vous pouvez expliquer qu'il n'y a qu'ailleurs qu'on trouve notre bonheur, alors?

J'ai été encore une fois couverte de jolies choses et bien gâtée, je dois dire. J'adooore la société de consommation (et mon Johnny privé)  :-)

En fin d'après-midi, comme le temps tournait un peu à la pluie, direction le "Polygone", un grand centre commercial couvert en plein centre de la ville. Trois étage de Body Shop, de Galeries Lafayette, de Fnac, de salon de thés... De quoi terminer la journée au chaud (et de finir d'achever nos cartes bancaires). Il ne manquait qu'un "Starbuck Cofee" à notre bonheur vénal! Bof, on s'est fait un trip chocolat chaud - café chez Paul, à la place...

fnac_20montpellier_20polygone

Tout ça pour vous dire que Montpellier, c'est sympa comme tout. Il faudrait pouvoir y rester un peu plus longtemps pour découvrir les trucs sympas à faire dans la région, mais pour un week-end "aération de la tête", c'est parfait!

Et on n'a même pas sourit au radar, parce qu'on a le régulateur de vitesse, voilà. (avis aux fans de johnny!)

Posté par Bibiche et Paco à 20:24 - Brêves de comptoir - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

20 décembre 2010

Un week-end cochon à faire les Guignols!

Sans_titreg

L'autre jour, nous sommes allés passer un petit week-end pas très loin de chez nous, dans cette petite ville qui s'appelle Lyon où tout est très mal indiqué niveau panneau de circulation routière (spéciale dédicace à mon GPS sauveteur).

Ben oui quoi, c'était la fête des lumières, tu sais bien. Tout le monde en parle de cette fête, alors nous on a fait comme monsieur et madame Labda, on est allé voir ça en chair et en os. Ou plutôt en ampoules et en lampions. Et question ampoules, on a été servis vu le nombre de bornes qu'on s'est tapés à pied en moins de 2 jours.

86248139_fd66_4f18_83a4_baec05ce3be3

Lyon n'a plus de secrets pour nous, autrement dit. Et nos gerçures aux mains l'attestent bien, je te le confirme.

Parce que bon, la fête des lumières c'est bien joli, les monuments tout illuminés c'est bien mignon, mais par -10 °C au compteur de nos nez dégoulinant de morvasse gelée, c'est quand même -presque- du masochisme.

Et on aime bien les claques de vent glacial, faut croire.

Aller-retour, aller-retour, de la place Bellecour à la croix-Rousse, on connaît maintenant tous les recoins de la jolie ville par coeur. Et laisse-moi te dire qu'on a été moins conquis par la-dite fête (dont on se fait tout un fromage (de tête) pour pas grand chose) que par la ville en elle-même et ses merveilles cachées.

De magasins (les merveilles cachées).

(tu ne croyais quand même pas qu'on allait s'extasier devant les vieilles pierres et les jolis ponts quand même?) (tu commences à nous connaître un peu...) (tout de même)

Alors.

Nous avons commencé notre périple dès notre arrivée à notre hôtel, l'hôtel du Helder, situé dans le 7ème arrondissement, à un arrêt de métro seulement de Bellecour, prix très raisonnable (avec le petit déjeuner compris, 75€ la nuit - des fois que tu aies envie d'aller y faire un tour).

du_helder_lyon

Alors saches, si l'envie te gagne de parader dans les rues lyonnaises dans quelques semaines, que nous avons découvert avec effroi que le "parking privé réservé aux clients" ne comportait que 8 (!!!) places - pour une capacité de 500 personnes dans l'hôtel, tout de même.

photo_hotel

Autrement dit, obligés de garer notre titine chérie dans un parking payant de la ville, pas très loin de l'hôtel, mais pas la porte à côté non plus. Surtout avec le froid qu'il faisait.

Bref, accueil tout de même sympa, sauf que le Wifi est payant et que la chambre n'a que deux lits simples au lieu d'un lit double (adieu le réveil crapuleux, mais en n'ayant réservé que la veille du départ on a pris ce qu'il restait...).

Nous voilà partis pour un déjeuner mémorable dans l'un des meilleurs bouchons lyonnais de la ville, le "Garet"...

photo_11178

...où Laurent et moi nous sommes régalés d'une bavette et d'un saumon comme nous n'en avions jamais mangé:

Lyon_F_te_des_Lumi_res_009

... et le meilleur baba au (vrai) rhum de ma vie!

Lyon_F_te_des_Lumi_res_010

(on vous le recommande chaudement... Même si, d'entrée de jeu, la carte est un peu inquiétante...)

photo

Le prix, quant à lui (car c'est important aussi), nous a plus que réjouis (je fais des rimes, je suis d'humeur lyrique en ce moment...)

logo_11178     lyon_le_garet_6019

Il ne faut pas regarder à l'apport calorique, juste apprécier la cuisine "comme à la maison" avec des produits vraiment frais et un goût magnifique. On a vraiment adoré. sans compter que la déco rétro douteuse et les assiettes grivoises nous ont bien fait rigoler (aussi).

Lyon_F_te_des_Lumi_res_008

j'a-dore!

Lyon_F_te_des_Lumi_res_013

Laurent a rencontré un copain à lui, là, derrière:

Lyon_F_te_des_Lumi_res_001

Lyon_F_te_des_Lumi_res_002

Pour le reste, le détour par les "pipirooms" valait le coup d'oeil, lui aussi:

Lyon_F_te_des_Lumi_res_014

Lyon_F_te_des_Lumi_res_015

ma copine des WC...

Lyon_F_te_des_Lumi_res_017

une affichette intéressante près du lavabo...

Lyon_F_te_des_Lumi_res_018

mais oui, c'est bien ça...

Lyon_F_te_des_Lumi_res_019

pas cher, hein?

Lyon_F_te_des_Lumi_res_020

je me demande bien ce que c'est, le "chauffage au gaz"...

Lyon_F_te_des_Lumi_res_021

no comment, hein...

Lyon_F_te_des_Lumi_res_022

...

Lyon_F_te_des_Lumi_res_023

on nage en pleine poésie ici...

Lyon_F_te_des_Lumi_res_016

faut bien se remettre de nos émotions...

Ensuite c'est vadrouille dans les rues pour se familiariser avec la ville, avant la grande fête du soir...

plan

Laurent déniche un magasin complètement inabordable (même si nos banquiers sont sympas), où la paire de chaussures est jolie, très jolie... Et à 250€.

Bon, on se fait du mal, on aime bien ça nous (voir plus haut nos tendances masochistes). Par contre, il faudra penser à revoir les vendeurs, qui font pas classes du tout (eux) et pas très fins dans l'approche du client (tendance racaille bon marché...)

affranchis

La fête des lumières quant à elle... nous a laissé un peu sur notre faim.

Un peu comme le tacos qu'on a mangé le lendemain, quoi (Lyon, ville mère des tacos (abbération culinaire favorite de Laurent) qui compte -au moins- un kébab qui n'est en rien à la hauteur des bon vieux rades grenoblois orientaux, dans lesquels on trouve un peu plus de deux sauces et de la sauce gruyère à foison...)

Les seuls spectacles qui valaient le coup était ceux de la place des Célestins et de l'église Saint Nizier. le reste, même pas la peine de risquer de perdre un orteil par ce froid glacial.

Sans_titre

Heureusement que de bons vieux bistros sont là pour nous accueillir à coup de vin chaud et/ou de bonne bière comme on l'aime (c'est-à-dire en pinte de 500cl).

Notre meilleur souvenir reste tout de même le vieux Lyon, de l'autre côté de la Saône, avec ses rues pavées magnifiques et ses petites boutiques typiquement lyonnaises. Un Lyon comme on ne le soupçonne pas, presque intimiste, totalement pittoresque. Un régal pour les yeux et pour la ballade.

une_rue_du_vieux_lyon

On y a déniché un tablier tout mimi pour Brahim, d'ailleurs: "Tout est bon dans le cochon" (LOL)

Lyon_F_te_des_Lumi_res_026

Sympa comme mot de la fin? ;-)

10 décembre 2010

Sophie fait sa mémé... et elle aime bien ça (en plus)

D_cembre_2010_172

En plein boulot... Noël se prépare de pied ferme!

(et de mains agiles... enfin, on essaye!)

Posté par Bibiche et Paco à 20:00 - Brêves de comptoir - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 décembre 2010

"Même pas peur" productions présente...

AFFICHE

Le mariage... Ahhh, que du bonheur!!!

C'est sûr que pour les mariés, c'est un évènement qui doit se fêter comme il se doit... même si pour la plupart des invités, c'est une fête parmi tant d'autres, voire parfois même une vraie corvée que de se mettre sur son 31 et de s'embêter toute une journée à faire des photos, s'ennuyer, patienter, faire des photos, s'ennuyer, écouter des officiels parler de choses inintéressantes, s'ennuyer, patienter, manger des salades très moyennes d'un buffet très moyen, patienter, s'ennuyer, danser sur des musiques ringardes et écouter un DJ qui ne l'est pas moins, s'ennuyer, s'endormir, s'ennuyer...

N'empêche que.

Y'en a deux au moins pour qui c'est LA journée de leur vie.

Et qui ont passé des mois à tout préparer, même si ça ne se voit pas trop (au final) (et si ça ne se voit pas c'est bon signe, vous me direz)...

Bref.

Tout ça pour vous dire que ça fait presque deux mois que je planche sur les invitations de notre mariage, à Laurent et à moi.

D_cembre_2010_151

On ne dirait pas, hein, à les voir comme ça, si mignonnes et innocentes?

D_cembre_2010_166

Tu parles. Un vrai dépôt de brevet à elles toutes seules, j'te l'dis. Aussi casse-tête et prise de chou, la rédaction anglophonne en moins, toutefois.

Mais le collage "home made" en plus. (et dieu sait que la colle, c'est galère, on en met de partout, sur les doigts, le pull, la table, sur tout sauf ce qui nous intéresse, finalement)

D_cembre_2010_171

Deux mois, au bas mot, que j'ai passé à réfléchir à ce que je pourrais faire pour que ce soit un peu original. Et rigolo. Et classe.

(comme nous, quoi)

Les invitations "toutes prêtes" sur internet?

Pffff, honte à toi. Je les laisse aux feignants, over-booked ou autres paresseux de l'imagination. Je veux de l'exemplaire unique, moâ, Môôôssieur. Ou Madâââme.

(au choix)

On est artistes dans l'âme, alors quoi. Des "underground" du carton de faire-part, des "Picasso" de l'imprimante, des "de Vinci" du texte qui accroche.

Au bas mot.

D_cembre_2010_165

Même pas peur de les faire moi-même, ces satanées invitations (x 150).

(si on accepte le mariage, on est prêt à toutes les folies. Et toc.)

D_cembre_2010_169

Un peu de temps passé sur Photoshop pour créer de toutes pièces une fausse affiche de cinéma, beaucoup de temps passé à me familiariser avec les technique du scrapbooking, la machine fabuleuse appelée "Cuttlebug", et la recherche d'un générateur de ticket de spectacle plus vrai que nature....

D_cembre_2010_158

Et hop!

Des cartons de "chemise" en guise de support coloré, 1H pour faire 10 invitations (!), laissez-moi vous dire que vous n'avez pas intérêt à me dire que la vôtre est passée à la poubelle aussitôt reçue, vous me vexeriez méchamment!

D_cembre_2010_154

(et n'oubliez pas que je vais avoir, le jour du mariage, des hauts talons aiguilles qui peuvent faire très mal si, malencontreusement, il s'avérait que je vous marchais sur les pieds - sans le faire exprès, bien sûr...)

Bande de rustres que vous êtes. et artiste incomprise que je suis. Si. D'abord.

Alors, kestenpens de nos invitations?

D_cembre_2010_157

Hein?

D_cembre_2010_146

Alors?

Posté par Bibiche et Paco à 18:24 - La tournée des mariés - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 décembre 2010

Freddy Mercury?

photo3

Nooon...

Laurent-Seventies qu'on appelle aussi "Moustache"  ;-)

photo1

Pfff, n'importe quoi, lui! (ça lui va bien quand même, non?)

photo2

(merci à mon crayon khôl noir, pour sa participation à ce post)

Posté par Bibiche et Paco à 10:00 - Petits verres entre amis - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

01 décembre 2010

Les bains de Lavey à Lavey-les-bains (forcément)

plan_lavey_1

Il y a un endroit où Laurent m'avait emmenée, alors que ça ne faisait que quelques semaines que nous étions ensemble: les bains de Lavey à Lavey-les-Bains (ben oui!)

C'est un endroit assez magique en fait... je pense le plus beau centre aquatique de détente que j'ai vu jusqu'à aujourd'hui!

Sous_20le_20champignon

C'était au mois de mars, par chance nous avions eu un beau soleil malgré le temps encore frais... Mais les eaux de Lavey sont chaudes, très chaudes, et se laisser bercer dans la piscine en plein air est un vrai plaisir, même avec des températures capricieuses! Au contraire, c'est encore plus sympa d'être bien au chaud dans un courant qui vous masse le dos, pendant qu'au dessus de vous l'air frais créé des volutes de buée!

lavey

Lavey-les-Bains, c'est en Suisse, hein (vous vous souvenez, on adore la Suisserie, nous!) et donc: on trouve là l'eau thermale la plus chaude de Suisse! Parfait pour la frileuse que je suis!

Pour la petite histoire:

La découverte de la source de Lavey remonte au 27 février 1831. Un épisode totalement inattendu a permis à un pêcheur de faire cette incroyable découverte. Relevant ses nasses au bord du Rhône, un pêcheur sentit, en s’avançant dans l’eau, une vive chaleur; étonné, il raconta la chose autour de lui…

L’eau des Bains de Lavey provient d’une source «hyperthermale», puisée entre 200 et 600 mètres de profondeur, située à proximité immédiate du Centre Médical. Du premier point de captage jaillit une eau à 62° à raison de 400 litres par minute; le second point – exploité depuis l’an 2000 seulement – délivre des entrailles de la terre une abondante quantité d’eau (600 l/min) à 70°. Un avantage non négligeable puisque l’ensemble du site thermal trouve ainsi, grâce à l’eau, une ressource naturelle et non polluante, l’essentiel de l’énergie et du chauffage nécessaires.

Fermez la parenthèse technique (ouf).

Il y a deux bassins extérieurs, dont l’un de plus de 1000 m2, et un bassin intérieur. Ils sont toute l'année à une température de 32° à 36° (28° en été dans l’un des bassins).

L'atmosphère là-bas est très très calme, empreinte de bien-être. Les enfants ne sont acceptés qu'à partir de 4 ans révolus et doivent être accompagné d'un adulte. De là à dire que les enfants nous foutent le bordel et que là, ça évite les débordements sonores et/ou aquatiques, il n'y a qu'un pas que je franchis allégrement. Na.

A l'intérieur de l'enceinte des bains, on a le coin "zen" standard, appelé l'espace oriental.

34

Comme son nom l'indique, l'espace oriental reprend les traditions marocaines, version luxe forcément, et s'apparente à un SPA, dans lequel on peut apprécier les bienfaits de la vapeur et des huiles essentielles qui embaument les pièces d'eau:

  • Hammam mixte aux lumières des Mille et Une Nuits

  • Bains turcs séparés de 40° à 50° et de 80 à 100% d’humidité

  • Sièges de marbre tempérés

  • Fontaines d’eau

  • Jeu de douches réactivantes

  • Espace de repos

On a également deux autres zones bien distinctes, un peu plus ludiques et originales, appelées "Pavillons" et dont l'accès est réservé au plus de 16 ans.

87

Je vous rassure: c'est non pas pour de douteuses raisons de moeurs, mais parce qu'il faut du calme, de la sérénité, du sérieux. (s'il vous plait).

(et c'est pas évident d'être sérieux dans une salle toute noire, avec de la musique venue d'une autre planète toute bizarre, où on n'arrive même pas à voir sur quoi on s'assoit, et où des lumières étranges au plafond forment comme des éclairs fluos - "lumières de Wood" - censés nous détendre...)

(Splendide)

(Si on comprend la culture des elfes et des druides)

(autrement dit, impossible de tenir plus de 15 secondes pour Laurent dans un lieu comme celui-là sans dire une connerie)

(et que j'éclate de rire bruyamment alors que l'affiche à l'entrée précise "interdiction de faire du bruit")

(car je vous rappelle que nous avons 15 ans) (forcément)

Alors.

Y'a aussi des pièces toutes givrées à Lavey (y'a pas que nous qui le sommes), voyez vous-même:

33

Le Pavillon Nordique

  • Bio sauna, saunas traditionnel et naturiste (55-90° C)
  • Puits d'eau froide et douches de fraîcheur
  • Grotte à neige et fontaines à glaçons

Et pour les elfes frileux, donc, il y a l'autre pavillon:

Le Pavillon Sérénité

  • Relaxation sous lumière de Wood avec arômes et musique douce
  • Salon de détente et coin cheminé
  • Chromothérapie (espace sensoriel)

Ah, alors, je vous l'avais dit.

Y'a un truc aussi que j'avais trouvé génial dans la piscine intérieure des bains: déjà, de façon régulière, il y a des vagues qui se forment, pour créer un courant au sein du bassin afin de vous détendre et de vous permettre de nager en musclant votre fessier de façon optimum...

Mais il y a aussi de la musique, diffusée toutes les 10-15 minutes, qui, au dehors de la piscine, vous apparaît un peu comme un chant de baleine. Oh! Miracle, si vous plongez la tête (ou du moins les oreilles) dans l'eau, c'est une jolie symphonie que vous pouvez entendre! Dans l'eau, oui oui! Chouette non?

Si.

Nous, on a fini notre séjour à Evian ensuite, et ça reste un des plus beaux week-ends que l'on s'est fait tous les deux.

950_0__1243696422

A quand la prochaine visite? Bientôt, bientôt... On va se gêner, tiens! ;-)

(faut cliquer là pour plus d'infos)

Posté par Bibiche et Paco à 11:26 - Brêves de comptoir - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22 novembre 2010

Un week-end en Suisserie...

Photo_Iphone_Sophie_031

Nicole (la tante de Laurent):

Photo_Iphone_Sophie_049

...habitant dans le 74 à Gex (ou Ferney-Voltaire, ou encore Divonne, au choix, je ne suis pas très bonne en géographie) il arrive assez souvent qu'on monte la voir, et on en profite pour profiter (oui oui) de mémé Esther, fan de casino et des jeux télévisés, mais aussi de Virginie, Sébastien, Laurence et Silvère, les cousins de Laurent (et leurs conjoints respectifs)

Photo_Iphone_Sophie_013

Photo_Iphone_Sophie_018

Photo_Iphone_Sophie_035

Photo_Iphone_Sophie_050

Ainsi, le week-end dernier, nous étions de sortie dans la région, et après avoir (dans le désordre) perdu toute la pension de mémé Esther au casino de Divonne (elle avait pourtant bon espoir de repartir millionnaire), mangé comme des ogres affamés la merveilleuse cuisine de Nicole (et son fameux gratin aux "courgettes retardataires"), dîné au Buffalo Grill avec Virginie et Seb (et effrayé la serveuse avec les cris moqueurs de Laurent, qui imitait la table voisine et ses belles dindes - pas forcément que dans leurs assiettes), joué au relookeur avec Sébastien-le-fils-de-Laurence-la-copine-de-Silvère (qui ne va plus quitter son joli jean très stylé que Laurent lui a filé), nous avons retrouvé notre petit home sweet home (pas forcément le coeur léger, on serait bien resté encore un peu...)

Photo_Iphone_Sophie_006

Photo_Iphone_Sophie_017

Photo_Iphone_Sophie_024

Photo_Iphone_Sophie_029

Bien entendu, comme à chaque fois qu'on s'aventure à plus de 300m de chez nous, on a pensé à aérer les cartes bleues pour qu'elles ne se sentent pas un peu trop à l'étroit dans nos portefeuilles... Laurent m'a fait découvrir les centres commerciaux de La Graille et Balexert, en Suisse, où j'ai pu m'éclater dans le magasin "Lush" (qui me rend carrément dingue):

1178264332_lush

Lush, ce sont des produits de soins (savons, shampooings...) entièrement faits main, à base de fruits et de légumes frais. Quand on rentre dans la petite boutique, c'est juste une explosion de parfums intenses de je-sais-pas-quoi, mais qui vous rend marteau. Tiens, pour preve: même Laurent a craqué sur leurs shampooings solides, et il m'a carrément offert tout le magasin (ou presque) après avoir harcelé la vendeuse de "c'est quoi ça?" et "et ça à quoi ça sert?"!!

Photo_Iphone_Sophie_065

Finalement, ce qui est bien avec Laurent, c'est qu'on a le même concept des visites touristiques. Point de monuments en ruines ou de sites historiques, non, nous, c'est "magasins" et "petites boutiques sympas" qu'on veut découvrir. Petit clin d'oeil à notre séjour à Londres de 4 jours, où je n'ai même pas vu l'ombre d'une grosse pendule ou le poil moustachu d'un garde royal à gros chapeau (j'ai par contre ramené 8 paires de chaussures).

Bref.

Tout ça pour vous dire qu'on a mangé les meilleures glaces de notre vie à Muller's Factory, une petite boutique qui fait aussi des crêpes et des gaufres, et ses propres crèmes glacées (cookies une tuerie, et la meilleure pistache de ma vie)...

Photo_Iphone_Sophie_401

Photo_Iphone_Sophie_388

(Laurent cache sa joie mais il est ravi, en vrai. Si)

Par contre je ne peux pas vous dire si le coin est joli (le centre commercial n'est pas en plein air, hein, on peut pas tout faire) (et puis il fait trop froid pour visiter les alentours non couverts) (voilà).

On a halluciné sur la boutique "Globus" et ses produits alimentaires de luxe:

globus

c'est bien simple, y'à que là que vous verrez une bouteille d'eau à 15€. Mais quelle bouteille d'eau, hein. Design, superbe, rien à dire. Sauf le prix. Et je ne vous parle même pas des milliers d'épices en jolis petits bocaux et des chocolats bizarres avec des pipettes remplies d'alcool plantées dedans... Une vraie caverne d'Ali Baba, sauf que là vous n'en ressortez pas plus riche (au contraire). Laurent m'a fait un joli cadeau (oui, encore, et ben quoi?): du thé "Mariage Frères", mon pêcher mignon (de luxe)  ;-)

mfc

Pour conclure le week-end en beauté, un repas gargantuesque chez Nicole, où nous étions tous rassemblés pour une soirée familiale vraiment sympa! Les souvenirs d'enfance des trois cousins remontent à la surface, et mémé Esther stresse un max sur les petits plats de Nicole (des fois qu'on n'en ai pas assez) ;-)

Photo_Iphone_Sophie_028

Photo_Iphone_Sophie_039

Photo_Iphone_Sophie_041

Photo_Iphone_Sophie_044

Quand à Justine, le p'tit chien de la maison, ben...

Photo_Iphone_Sophie_010

Vous n'avez pas intérêt à lorgner son bébé en plastique!

Photo_Iphone_Sophie_508

Pour finir, laissons Laurent délivrer le mot de la fin:

Photo_Iphone_Sophie_066

A consommer avec un verre modération!

Photo_Iphone_Sophie_038

C'est tout... Pour le moment!

Posté par Bibiche et Paco à 19:20 - La cuvée familiale - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 novembre 2010

La préparation au mariage, c'est trop trop bien.

photo2

Heureux celui qui se marie à l'église!

Lorsqu'on veut se marier à l'église selon le rite chrétien, la nouvelle tendance veut que l'on suive des cours de "préparation au mariage", censés nous aider à réfléchir au sens même de cette union et à l'engagement qu'elle représente (dans la mesure où l'on n'aurait pas réalisé l'énormité de la chose).

Bref: ça en devient presque flippant (peut-être est-ce la tête de nos animateurs, finalement, qui fait peur) (ou leurs "styles" -hum- vestimentaires) (ou les deux).

Moi j'ai trouvé ça rigolo mais pas vraiment utile... Pour Laurent c'est juste une autre planète que tous ces gens qui sourient sans cesse en disant que le mariage, c'est dur mais ça vaut le coup si on fait tous des efforts surhumains pour contrer sa vraie nature (d'imbécile de base). Sans compter qu'il ne comprend toujours pas comment on peut survivre sans vraie coupe de cheveux et avec des gros poils dans le nez (caractéristique numéro 1 de notre animateur principal)...

Conclusion 1 de la première journée: les bénévoles engagés dans la cause catholique sont super gentils et dévoués mais portent des pin's et des mocassins bleus avec des jupes longues informes (et marrons) qui leur arrivent au nombril.

Conclusion 2 de la première journée: l'homme est "génétiquement programmé" (je cite) pour ramener de la bouffe à la maison (et ne rien fouttre une fois arrivé). La femme quant à elle est faite pour élever les gosses, faire le ménage et préparer la sus-dite bouffe.

(et se taire, au passage, pour ne pas contrarier son chasseur de mari qui va forcément avoir envie de sortir avec ses mâles de potes pour se détendre de sa journée de chasse-labeur de 8H)

(en oubliant que l'époque veut que la femme, elle aussi, aille au chasse-labeur, soit-dit en passant)

(mais elle n'est pas "génétiquement programmée", elle. Donc plus à même de passer le balai une fois rentrée dans sa grotte-maison)

(et de se taire, pour rappel)

(c'est de l'intelligence, il paraît, de comprendre tout ça)

(et de se taire donc)

(CQFD)

Conclusion de la conclusion: "messieurs, soyez un peu compréhensifs et sympas: de temps à autres pensez à sortir un peu votre femelle avec vous pour la récompenser de son intelligence silencieuse, et essayez aussi, parfois, de passer la serpillère - ou de sortir les poubelles. Au choix. Mais pas les deux (faut pas trop en demander à la génétique tout de même). Voilà voilà. Ca fait 45€ pour la préparation et le conseil matrimonial, merci."

...

Bon, ben l'avantage au moins, c'est que c'est vraiment un test pour savoir si on veut vraiment se marier ou pas: les séances sont tellement chiantes et remplies de stéréotypes vieillots (5 rencontres tout de même, dont deux après-midis complets) que, à mon avis, Laurent n'aurait pas tenu le coup si la motivation n'y était pas...

(en même temps, comment ne pas être motivé pour épouser une merveilleuse fille comme moi? Je vous le demande...)

15 novembre 2010

Plus beau que Gourcuff, plus teigneux que Cantona (au bas mot)

hebergeur image

On est une star ou on ne l'est pas, hein...

Je sais bien que c'est juste pour "la forme" que Laurent a signé à Domène, pas question pour lui de reprendre ce sport à plein temps et de passer ses week-ends sous la pluie et dans la boue ingrate des terrains de foot... (je ne vais pas me plaindre de ça, c'est sûr)...

Mais ça fait toujours plaisir de se savoir (re)connu, non? Surtout quand l'entraineur ne demanderait que ça, de vous titulariser pour renforcer encore davantage son équipe... On récolte ce que l'on sème, le travail est toujours payant!

Allez, bon courage et au boulot maintenant (dit-elle en mangeant un Kinder Bueno)

;-)

Posté par Bibiche et Paco à 10:34 - Brêves de comptoir - Commentaires [0] - Permalien [#]